Déco Cool / Idées Déco Maison / Astuce Déco Maison et Bricolage Facile / Fabriquer une cloison amovible soi-même pour pas cher

Fabriquer une cloison amovible soi-même pour pas cher

Fabriquer une cloison amovible, une bonne astuce déco pour quelle soit adaptée à l’espace à séparer et au style déco de la pièce.

Vous ne trouvez pas la cloison amovible qu’il vous faut pour séparer une pièce ?  Pas de panique, l’astuce c’est de la fabriquer vous-même en vous inspirant de ces DIY déco de cloisons amovibles en bois ou altuglas.

Rédigé le 24/05/2016

L’avantage de fabriquer une cloison amovible soi-même c’est avant tout de pouvoir monter une cloison aux dimensions nécessaires pour séparer l’espace de la pièce concernée mais aussi de pouvoir lui donner une allure déco qui colle parfaitement à l’ambiance couleur et au style déco de la pièce. Un autre avantage, non négligeable lui aussi, c’est la différence de prix ! Pour les trois cloisons amovibles que nous vous  proposons  ici, misez sur une dépense inférieure à 50 euros pour les deux moins chères.

1 – Fabriquer une cloison amovible avec une ouverture

 Tasseaux de bois, contreplaqué, et portant à roulettes, voilà de quoi fabriquer un châssis et le transformer en cloison amovible pour séparer une pièce en deux.

Séparer le salon de la salle à manger avec une cloison amovible faite maison originale avec sa fenêtre découpée dans le bois.

Pour réaliser cette cloison amovible en 4 étapes, vous aurez besoin de 4 tasseaux, deux plaques de contreplaqué et d’un portant à vêtement.

Avec les tasseaux de bois de 5×5 cm coupés à 1,80 m de long, commencer par monter un châssis rectangulaire ou carré selon la largeur désirée de la cloison. Déterminer  ensuite la hauteur de l’ouverture de la cloison et former son encadrement à l’aide de tasseaux fixés de part et d’autre du châssis.
Dans deux plaques de contreplaqué, reporter les cotes de l’ouverture de la cloison puis la découper à la scie sauteuse. Pour que cette cloison devienne amovible poser le châssis sur le portant en calant les deux montants sur les tasseaux extérieurs du châssis et fixer le tout à l’aide de serre-joints (ceux utilisés en plomberie).
Avec de la colle à bois à prise rapide, coller les plaques de contreplaquer pour finir la cloison.
Enfin, finir la cloison amovible en la peignant aux couleurs de la pièce ou dans cet exemple dans une couleur en contraste pour la rendre encore plus déco dans la pièce.

2 – Une cloison amovible double usage

L'isorel perforé, l’astuce 2 en 1 pour fabriquer une cloison amovible. Son assemblage marque la séparation d'une pièce en 2 et sert aussi à suspendre quelques vêtements ou sacs.

Une cloison amovible fabriquée à partir d’isorel perforé, une astuce déco 2 en 1.

Cette cloison amovible se fabrique sur le même principe de châssis bois que la précédente mais est encore plus simple à réaliser puisque le cadre se monte à partir de quatre tasseaux de bois. Le châssis assemblé, fixer des roulettes sur sa base puis terminer la cloison en l’habillant d’isorel perforé qui restera à mettre en couleur avec un peu de peinture. Et voilà une cloison qui peut se placer dans l’entrée pour servir aussi de porte manteau, ou dans une chambre partagée par deux enfants qui peuvent alors l’utiliser en petit dressing. Autre idée d’utilisation de cette cloison amovible pleine d’astuces rangement : pour séparer le coin bureau de celui du lit dans une chambre d’ado.

3 – Une cloison amovible sur rail coulissant

Des rails, rideaux et de l'altuglas pour une cloison amovible déco idéale séparer l'espace lit du reste de la chambre lorque l'on a besoin de s'isoler un peu.

Une cloison amovible avec un rideau de voile coulissant sépare l’espace lit dans la chambre.

Une cloison intéressante à fabriquer dans une chambre lorsque l’on souhaite profiter de la vue et de la lumière de toute la pièce et pouvoir la fermer par le rideau pour s’isoler. Pour ce faire, commencer par fixer une plaque d’altuglas sur deux rails posés sol/ plafond, puis tendre un câble métallique pour suspendre le rideau de voile coulissant.

À lire aussi

Par Faïrouz Abdoul-Houssen

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*