Déco Cool / Déco Extérieur / Jardin japonais : Quelles plantes et arbres pour un jardin zen ?

Jardin japonais : Quelles plantes et arbres pour un jardin zen ?

Un jardin zen séduit par sa déco reposante. Pour faire l’aménagement d’un jardin japonais une variété d’arbres, plantes et fleurs sont préconisés. bambou, érable, plantes couvrantes, découvrez les végétaux à planter dans un jardin zen

Avec son aménagement millimétré, le jardin zen nous séduit et nous apaise. Eléments d’une déco extérieur zen, le jardin japonais se pare d’une myriade de végétaux pour faire le plein de chlorophylle. Arbres, massifs d’arbustes, fleurs, plantes aquatiques et même mousse et gazon peuvent être utilisés pour s’envoler vers le Japon depuis son jardin.

Rédigé par Nina Marini le 03/03/2016

Les codes du jardin zen font écho à des traditions ancrées au pays du Soleil Levant depuis des centaines d’années. Même s’il demande beaucoup de travail, votre jardin japonais vous apportera surtout une grande satisfaction à profiter d’une déco extérieur à coup sur relaxante ! A l’exception du bonzaï, les plantes qu’il abrite exigent en revanche peu de travail et leur entretien est tout à fait abordable pour les jardiniers débutants. Elles ont aussi l’avantage de bien se développer dans des jardins ombragés et humides, où l’on ne sait souvent pas trop quoi faire pousser. Alors laissez-vous emporter par l’exotisme de notre guide des plantes pour jardin japonais et savourez no limit les bienfaits d’une déco zen dans votre grand ou petit jardin !

Des arbres japonais pour votre jardin zen

Le jardin zen vient du Japon, où le bonzaï est presque une religion ! Cet arbre miniature dont on a contrarié la pousse possède une allure majestueuse quand il atteint une vingtaine d’années.

Un bonzaï de cette taille peut atteindre un prix élevé, mais il effectue une déclaration de style dans le jardin zen. A défaut, préférez un petit format en pot que vous ferez grandir avec amour.

© Whipple Russell Architects
Le bonzaï (aussi souvent orthographié bonsaï) est un art végétal directement né au Japon. Bien qu’il nécessite de respecter un certain nombre de règles, il reste une pratique tout à fait abordable pour les débutants à condition de bien choisir son espèce. Le ginkgo biloba, le hêtre, le cognassier et même le pommier sont des variétés faciles et recommandées pour les novices. Avec quelques années de pratiques, vous pourrez peut-être le mettre en terre dans votre jardin zen !

Pas de jardin zen sans érable du Japon, arbre mythique du soleil levant aux feuilles si délicates ! Le contempler nous invite immédiatement au calme et à la méditation.

L’érable est l’un des arbres mascotte du Japon. Ses feuilles d’un orange ou rouge éclatant apportent de la couleur et de la poésie dans un jardin zen.

Vu sur Pinterest.
Planter un érable du japon dans son jardin zen, c’est un peu inviter le pays du soleil levant chez soi ! Quel plus beau témoignage de la culture nippone que cet arbre majestueux pour votre déco extérieure ? En bordure d’une allée de jardin, ou en isolé, il se plaira dans un coin au soleil ou à la mi ombre, mais accepte aussi l’ombre totale car il adore la fraîcheur. Il doit impérativement être planté dans une terre de bruyère comme de nombreuses autres plantes typiques des jardins japonais : azalées, rhododendron, magnolias, camélias, … Evitez absolument cette essence d’arbre si votre terrain est calcaire.

Les jardins zen abritent des essences que l’on peut trouver facilement en Europe comme le pin. Esthétique et aromatique, il doit être taillé en harmonie avec les traditions japonaises.

Pour réaliser notre jardin zen, nos pins européens conviendront très bien. Veillez à respecter la taille en boule « Niwaki » si typique des jardins japonais.

Vu sur Digital Images
Même si vous débutez, le pin est une plante assez facile à entretenir pour son jardin zen. Comme l’érable, le pin apprécie les sols non calcaires. Il craint l’humidité, et accepte bien les zones ensoleillées ou à mi ombre. Quand vous planifiez l’organisation du jardin, pensez à utiliser ses beaux branchages taillés en étage pour ombrager vos massifs de plantes.

Les plantes fétiches pour un jardin zen réussi

Le jardin zen est caractérisé par des massifs de plantes qui dialoguent et forment une unité malgré leur diversité. Ce déséquilibre constant est typique du jardin japonais.

Des plantes à grosses feuilles comme les Astilboides créent des massifs imposants, parfaits le long d’une allée de graviers.

Vu sur Daily Gardening Info.
L’astilboide est une plante aux très grosses feuilles (elles dépassent parfois les 60 cm de diamètre !) qui présente l’avantage de résister au grand froid malgré son apparence exotique. Elle est donc un excellent choix pour un jardin zen en zone froide.

Un jardin zen n’a pas besoin de beaucoup d’espace pour s’exprimer : une haie de bambou, du gravier et du sable blanc vous mettent très vite à l’heure japonaise !

Attention à ne pas se faire envahir dans le jardin zen : les bambous ont tendance à pousser très rapidement et à se repiquer en quelques jours.

Vu sur Homedit
Le bambou, c’est la plante préférée des débutants ! En fait, même sans vous en occuper, il est à peu près impossible de tuer un bambou en pleine terre. Le challenge, c’est plutôt d’éviter qu’il ne se repique partout car c’est un véritable colonisateur dont le désordre va gâcher votre déco zen ! Plantez-le en haie pour vous séparer du jardin du voisin ou comme brise vue sur la rue.

Le jardin zen possède des codes bien précis et compte souvent une fontaine en pierre et bambou. Les fougères se marient bien à cette ambiance grâce à leurs feuilles légères.

Pour agrémenter son jardin zen, les fougères sont encore un exemple de plante très facile à trouver en Europe et qui font partie du « vocabulaire » du jardin japonais.

Vu sur Indulgy.
Les fougères adorent les coins sombres et humides. Elles sont donc un excellent choix pour agrémenter votre jardin japonais, en particulier si vous y avez disposé un bassin ou une fontaine à l’ombre d’un arbre. Elles s’y plairont énormément !

Un jardin japonais sans allée en pierre, ce n’est pas possible ! Embellissez l’espace entre les pas japonais avec des touffes d’herbes ou de plantes à longues feuilles.

Pour habiller l’allée de votre jardin japonais, faites du propre avec un gravier blanc ou osez la touche végétale avec des touffes de graminées ou d’ophiopongon.

Vu sur Pinterest.
Pour border une allée de jardin, des graminées aux longues tiges ou des plantes à longues feuilles comme l’ophiopongon sont un excellent choix. Vous pouvez également les planter tout autour d’une allée en pas japonais pour un effet déco zen encore plus beau. En poussant, ils créeront des touffes du plus bel effet entre les pierres. Attention, l’ophiopongon pousse lentement, il sera donc nécessaire d’en acheter plusieurs pieds. Cette plante typiquement nippone se décline en différentes couleurs de vert et de noir pour jouer sur les contrastes !

Le jardin zen s’emplit de fleurs et de couleurs

On adore les jardins japonais en fleurs au printemps : azalées, cerisiers, rhododendrons nous enchantent par leurs accents roses, rouges et fuchsias.

Les fleurs font partie intégrante du savoir-vivre japonais et de la conception d’un jardin zen. Les azalées sont un bon exemple de fleur typique du japon facile à trouver chez nous.

Vu sur Tumblr.
L’azalée est l’une des fleurs japonaises les plus typiques qui fleurit au printemps en magnifiques panaches roses ou rouges. Elle nécessite une terre de bruyère et s’épanouit plutôt dans des zones du jardin ombragées ou semi-ombragées. Aucune taille n’est nécessaire, mais pour respecter l’harmonie d’un jardin zen, une forme en boule est recommandée.

Un jardin zen peut abriter toutes sortes d’essences florales qui apportent de la couleur et de la gaieté. Ce bonzaï d’azalée a demandé des années de travail, mais quelle beauté !

A réserver aux plus grands experts du jardin zen : les bonzaïs floraux sont rares, mais si magnifiques pendant la floraison ! Un vrai coup de cœur.

© Teunis Jan Klein
La déco fleurie d’un jardin zen peut aussi être assurée par des bonzaïs que vous choisirez de mettre en terre, ou de laisser dans leurs magnifiques pots. Le bonzaï de cerisier ou « sakura » est un autre choix populaire pour les amateurs de bonzaïs fleuris dans un jardin japonais.

Des plantes aquatiques pour un jardin zen

Un jardin zen abrite généralement un bassin, une fontaine, ou toute autre installation utilisant l’eau. Choisissez des végétaux adaptés qui poussent dans l’eau pour l’agrémenter.

Le lotus est une fleur de choix dans un jardin zen. Capable de s’épanouir dans des eaux troubles, il est un symbole de pureté dans la tradition bouddhiste.

Vu sur Pinterest.
D’entretien modéré, les lotus et papyrus nécessitent de grandes quantités d’eau et poussent volontiers dans une mare qui est du plus bel effet sur votre déco terrasse. Tous deux fleurissent en été mais leurs feuilles persistent en hiver. En revanches, ils craignent le froid. A éviter si les températures baissent en dessous de 5°C.

La finition de votre jardin zen : recouvrir le sol

La beauté du jardin zen réside aussi dans ses sols épurés. Recouverts de gravier ou de mousse, ils ont toujours un air net et bien tenu !

Dans un jardin zen, la mousse naturelle pousse presque toute seule, à condition d’avoir assez d’eau et d’être un peu guidée.

Vu sur Pinterest.
Dans un jardin zen, on ne voit normalement pas la terre, qui est recouverte de gravier ou de plantes couvre-sol comme la mousse. Pour obtenir cet effet « boules » chez vous, il suffit de poser de gros galets sur le sol, les uns à côté des autres. Recouvrez-les de mousse et laissez faire la nature : petit à petit, les pierres seront recouvertes d’un tapis vert duveteux. Arrosez régulièrement, la mousse s’épanouissant surtout dans des zones humides.

Dans un jardin zen qui a demandé beaucoup de travail, les mauvaises herbes n’ont pas leur place. Planter des plantes couvre-sol évite que la nature ne reprenne le dessus !

Pour changer de la mousse dans votre jardin zen, optez pour d’autres plantes couvre-sol comme l’helxine qui présente aussi l’avantage de barrer la route aux mauvaises herbes.

© Arrosoirs Sécateurs
D’entretien facile, l’helxine (ou Soleirolia soleirolii de son nom botanique) est idéale pour les débutants. Son feuillage persistant nous a beaucoup plu pour border une allée, un bassin ou le pied d’un arbre. Elle supporte les terres de jardin ordinaires qui doivent rester fraîches pendant l’été. Une exposition ombragée ou mi ombragée sont à prévoir. Attention, l’helxine supporte très mal la sécheresse et le gel.

Laissez-vous emporter par la poésie d’une déco extérieure de jardin zen et aménagez des massifs harmonieux au pied de vos arbres japonais.


À lire aussi

Par Nina Marini

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*