Déco Cool / Déco Extérieur / Déco Balcon et Aménagement Petit Balcon en ville / Comment planter des herbes aromatiques sur son balcon ?

Comment planter des herbes aromatiques sur son balcon ?

Tuto et conseils pour planter et cultiver des plantes aromatiques en pot sur un balcon en ville pour avoir thym, ciboulette, laurier ...toute l'année

Thym, basilic, sauge, persil, tout le monde rêve d’avoir sous la main des herbes aromatiques pour agrémenter ses plats. Et bonne nouvelle, les plantes aromatiques se cultivent aussi sur nos balcons ! Avec un terreau adapté et les bons outils, voici 10 étapes simples pour planter des herbes aromatiques sur votre balcon.

Rédigé le 07/09/2014 mise à jour le 06/04/2016

Planter des herbes aromatiques facilement

Tout d’abord, un petit secret de jardinier pour réussir ses plantations : Les herbes et plantes aromatiques donnent le meilleur d’elle-même lorsqu’elles sont placées sur le balcon en fonction de leur exigence en matière d’exposition au soleil et au vent.

Par exemple, un pied de thym adore le soleil tandis que la ciboulette, plus coquette, préfère un emplacement ombragé et peu venteux.
Pour éviter les erreurs, les besoins en arrosage sont mentionnés sur une petite étiquette lorsque vous ferez votre choix d’herbes aromatiques dans la jardinerie, donc pas besoin d’être grand maître jardinier pour réussir ses plantations sur son balcon ou sa terrasse.
Vous pouvez mettre jusqu’à trois herbes aromatiques différentes et aux besoins identiques dans un grand pot.

Après ces petits conseils jardinage, les étapes pour mettre des plantes aromatiques en pot facilement :

Planter des plantes aromatiques sur son balcon , commencez par deposer des billes d'argile au fond du pot qui assureront un bon drainage
1 –  Au fond du pot, vous allez recouvrir 1/5ème de façon homogène avec des billes d’argile pour que le drainage se fasse plus facilement.
2 –  Ajoutez le terreau dans le pot, faites bien attention à ne pas trop en mettre pour que vous puissiez planter facilement votre végétaux.
assurer un bon rempotage des herbes aromatiques en mouillant terre et racines dans une bassine d'eau
3 –  Humidifiez la motte de la plante dans le godet, puis retirez-la délicatement. Un transplantoir ou un sécateur est souvent utile si vous n’arrivez pas à sortir la motte. Faites bien attention à ne pas couper les racines, elles ne doivent pas s’abîmer.
Placez ensuite la plante dans le nouveau pot, comblez par du terreau et tassez la terre
4 –  Avec vos mains, écartez délicatement les racines de la motte. Votre plante aromatique est enfin prête à être mise en terre.
5 – Une fois less racines bien écartées, prenez votre plante aromatique avec douceur et mettez-la dans le pot.
6 –  Ajoutez du terreau horticole ou géranium. Le terreau horticole est particulièrement adapté pour les potagers et les cultures fruitières, tandis que le terreau géranium est spécifique pour les plantations en pot, donc préférez ce dernier.
7 – Tassez le dessus de la terre.
8 – Arrosez de manière à ne pas faire sortir le terreau de son pot.
9 –  Plantez de la manière l’ensemble de vos herbes et plantes aromatiques.
10 – Il ne reste plus qu’à placer vos pots à l’endroit du balcon le mieux adapté à chaque plantation.
Sur le balcon vous pouvez planter sauge, romarain et thym dans le même pot
Les herbes aromatiques doivent être arrosées dès que la terre devient sèche, de préférence le matin ou le soir.
Pendant l’hiver, arrosez tous les deux ou trois jours, au contraire de l’été où l’arrosage doit être hebdomadaire. N’oubliez pas de rempoter vos plantes une fois par an. Si les racines ne sont pas blanches, choisissez un pot plus grand ou alors coupez les racines de 5 cm.

Quels mois planter les herbes aromatiques ?

Les plantes aromatiques se plantent aux alentours des mois de Février, Mars et Avril. La récolte se fait généralement pendant l’été. Récoltez au fur et à mesure, et préférez les feuilles supérieures notamment pour le basilic.

Les outils nécessaires : Comme tout bon jardinier amateur qui se respecte, munissez-vous d’un arrosoir, d’un sécateur, et d’un transplantoir. N’oubliez pas les billes d’argile ni le terreau horticole ou géranium.
Photo : Julia Brechler / Bricolo Factory

À lire aussi

Par Violette Salle

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*