Déco Cool / Revêtement intérieur et Extérieur / Pose d’un parquet flottant : la méthode des pro

Pose d’un parquet flottant : la méthode des pro

Dans sa version à clipser, la pose d'un parquet flottant est rapide, facile et à la portée de chacun à condition de respecter certaines étapes élémentaires.

Plancher en vogue, le parquet flottant fait des merveilles en rénovation de sols intérieurs. La pose d’un parquet flottant dans sa version à clipser est rapide, facile et à la portée de chacun à condition de respecter certaines étapes élémentaires.


Rédigé par Sylvie Catalane le 08/05/2016

La pose d’un parquet flottant présente l’avantage de pouvoir se faire sur presque tous les types de sol : sur du béton brut ou déjà peint, un ancien parquet ou sol en un plancher de panneaux de bois tel agglo marine ou MDF.  La pose flottante permet aussi une installation rapide du parquet sur  du carrelage et un sol PVC . Concernant la pose sur une moquette, elle se fait sans préparation spéciale sur une moquette rase. Dans le cas contraire, il est recommandé de décoller une moquette épaisse avant de poser un parquet en pose flottante.
Après avoir mesuré la surface au sol de la pièce à couvrir, il est recommandé de prendre 5 % en plus que la quantité de parquet calculée afin de faire face aux ajustements et erreurs de pose éventuelles.

Préparer le sol avant la pose

Afin d’obtenir un résultat satisfaisant la qualité du sol est essentielle : le sol doit être régulier et plan. Si tel n’est pas le cas lissez le à l’aide d’un enduit de ragréage. Nettoyez ensuite le sol de manière à le rendre parfaitement propre et sec.

La pose de la sous-couche parquet

Outre sa fonction première qui est de protéger le parquet contre l’humidité, la sous-couche peut également servir d’isolant phonique et thermique. Déroulez l’isolant choisi, découpez le afin de l’adapter à la surface de la pièce puis fixez le au sol à l’aide d’un ruban adhésif prévu à cet effet.

Déterminer l’orientation du parquet

Vous pouvez choisir une orientation des lames horizontale, verticale ou diagonale. Cependant pour un rendu parfait, il est nécessaire de considérer la disposition des diverses ouvertures ainsi que la luminosité de la pièce. La pose la plus courante consiste à disposer les lames parallèlement au plus long mur de la pièce.

Poser les cales

Le bois étant un matériau vivant qui peut se dilater sous l’effet des variations de la température ambiante, des cales d’espacement s’avèrent nécessaires afin de séparer le mur de la première lame de parquet. En effet, poser des cales d’espacement de 8 mm tous les 30 cm environ permettra au bois de travailler tout en ne se fissurant pas sur le long terme.

Poser la première rangée de parquet

Sur la première rangée placez la première lame de parquet contre les cales, rainures tournées vers le mur. Placez une seconde lame à ses côtés en emboitant sa languette dans la rainure de la précédente. Placez vous ensuite à l’extrémité de la seconde lame, posez votre cale de frappe et tapez doucement à l’aide d’un marteau pour bien l’emboiter dans la première. Réalisez ces opérations autant de fois que nécessaire tout en sachant que la dernière lame de la rangée devra certainement être ajustée.

Poser le reste du parquet

Pour installer la seconde rangée, utilisez la chute de la lame précédente et emboitez-la dans la rainure de la lame de la première rangée. Fixez une seconde lame à ses côtés en procédant de manière identique à la création de la première rangée. Répétez l’ensemble de ces opérations pour toutes les rangées suivantes jusqu’à la pose de l’avant dernière lame.

Poser la dernière lame de parquet

Dans la majorité des cas il vous suffit de la couper à la bonne dimension et de la poser mais si vous rencontrez des difficultés dues au mur, vous pouvez toujours démonter l’avant dernière lame et la réajuster de manière à incorporer la dernière lame plus facilement.

Ne pas oublier les finitions

Après avoir retiré les cales d’espacement entre les lames du parquet, fixer une plinthe de finition au mur. Outre son usage esthétique, elle permet de dissimuler l’espace laissé entre le parquet et le mur. Ca y est , vous avez fini ! Il ne vous reste plus qu’à contempler votre parquet posé comme un pro en flottant  !

Une vidéo pour voir dans le détail comment se fait la pose d’un parquet flottant :

À lire aussi

Par Sylvie Catalane

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*