Déco Cool / Maison Pratique / 7 astuces pour réussir son carrelage intérieur

7 astuces pour réussir son carrelage intérieur

Carrelage intérieur

Vous n’avez pas besoin d’être un carreleur qualifié pour poser du carrelage. Avec les bons outils et les bons gestes, vous pourrez poser vos carreaux dans les règles de l’art. Découvrez, dans cet article, 7 astuces de professionnels pour mener à bien la pose de carrelage.

Pose de carrelage : s’équiper des bons outils

Il est important d’avoir les bons outils pour mener à bien la pose de carrelage. Ainsi, vous pourrez réaliser chaque étape de la pose sans risque de malfaçons. Donc, vous aurez besoin d’une machine à découper le carrelage, de truelle, de spatule crantée, de croisillons et d’un maillet en caoutchouc. Vous devez également disposer d’un niveau à bulle, d’un mètre, d’un crayon plat, d’un mortier à joint, d’une raclette en caoutchouc et d’une éponge ou d’un chiffon.

Par ailleurs, il vous faut une colle à carrelage de qualité. Il existe une variété de colles dédiées au carrelage sur le marché. Parmi la vaste gamme Sika, par exemple, vous trouverez un large choix de mortier colle adapté aux usages intérieurs et extérieurs. En plus d’émettre une faible quantité de poussières à la préparation, ils adhèrent à différents types de supports en béton, dallage, enduits à base de ciment ou de plâtre, etc.

Carrelage intérieur

Tenir compte des différents paramètres de pose du carrelage

Avant d’effectuer la pose de carrelage, vous devez tenir compte de certains paramètres dont le calibre, la nuance et le choix des carreaux. Ces derniers doivent impérativement présenter les mêmes caractéristiques (nuances et calibres). Sinon, le rendu sera irrégulier. Bien évidemment, vous devez aussi déterminer la surface à carreler : salle de bain, cuisine, etc. Cela vous aidera considérablement dans le choix du revêtement.

Il est également important de savoir que l’achat des carreaux est conditionné par le type de pose souhaitée. À titre d’exemple, sachez qu’il faut ajouter 5 à 7 % à la surface à carreler pour une pose droite normale. Avec la pose droite à joints décalés, par contre, il faut ajouter environ 10 à 12 % à la surface. En revanche, 15 % supplémentaires sont à ajouter à la surface en cas de pose en diagonale.

En outre, vous devez réaliser un plan de calepinage sur un papier calque. Il s’agit d’une esquisse qui représente le carrelage avant sa pose. En plus de simuler le carrelage, ce plan vous permet de voir si des joints de dilatation sont nécessaires à la surface à carreler et de déterminer la largeur des joints. De cette façon, vous réduirez de façon considérable le gaspillage. Facilitez le travail en posant l’esquisse sur le plan de la pièce afin de trouver la meilleure position.

Bien préparer le support avant le carrelage

Une bonne préparation du support est la clé d’une pose de carrelage réussie. Le support doit être parfaitement propre, sec et sain. La surface doit être également bien plane et ne présenter aucun défaut : trou, trace de moisissure, etc. L’idéal est de nettoyer votre sol en amont. Grattez les parties rugueuses pour faciliter le collage des carreaux. N’hésitez pas à utiliser des produits alcalins pour atténuer l’acidité du sol. Vous pouvez commencer à tracer les repères pour la pose lorsque le sol est bien propre et sec. Pour ce faire, il convient de commencer à tracer une ligne perpendiculaire allant du seuil de la porte jusqu’au mur opposé.

Respecter les étapes du collage

Le respect des étapes du collage est une étape essentielle pour réussir la pose de carrelage. Tout d’abord, sachez que le mortier colle doit être appliqué sur un support propre, dépoussiéré et débarrassé des parties non adhérentes. Aucune trace de produits de démoulage ni de cure ni de graisse ni de laitance ni de plâtre ne doit être présente.

Préparer le mortier colle

Pour préparer le mortier colle, vous devez le gâcher à l’eau propre avec un malaxeur électrique à vitesse lente jusqu’à ce que vous obteniez une pâte homogène et sans grumeaux. Il est important de ne préparer que la quantité de produit qu’il vous faut pour éviter le gaspillage. Tenez compte de la durée pratique de l’utilisation, du temps ouvert, des conditions ambiantes et de la vitesse de pose de revêtement pour ce faire.

Le collage du carrelage proprement dit

Commencez par étaler le mortier colle avec une truelle et réglez l’épaisseur avec une spatule crantée. Si vous réalisez un double encollage, n’oubliez pas d’enduire le dos de l’élément à coller d’une petite couche de mortier colle.

Posez par la suite le carreau en pressant fortement ou en le martelant pour éviter les vides sous la surface carrelée. Munissez-vous de croisillons pour laisser des interstices réguliers entre les carreaux. Ils serviront de rempart contre le phénomène d’expansion thermique du carrelage. S’il y a des irrégularités sur l’alignement, vous pouvez en soulever un carreau et rajouter un peu de colle.

Découper le carrelage

La découpe du carrelage est l’étape la plus complexe et la plus délicate. Il faut exercer une pression constante sur le carreau avec le coupe-carrelage. Plusieurs types de découpes sont possibles selon les dimensions de la pièce. Pour une pièce rectangulaire, par exemple, vous devez faire une coupe droite d’un demi-carreau au niveau des bords de celle-ci. S’il s’agit d’une coupe en diagonale, le carreau devra être découpé à 45°.

Poser minutieusement les joints

N’oubliez pas de remplir les interstices entre les carreaux avec des joints. La couleur de ces derniers va dépendre de celle des carreaux et de vos préférences. Avec une spatule en caoutchouc, étalez la pâte de façon uniforme et comblez les petits espaces avec un scellage. Vous devez également enlever l’excédent de joints sur la surface pour un rendu propre et soigné. Pour cela, nettoyez les résidus avec une éponge humide avant que les joints ne soient complètement secs.

Nettoyer le carrelage après la pose

Lorsque la pose de carrelage est terminée, vous devez maintenant vous débarrasser des résidus de calcaire. Utilisez un produit acide dédié pour faciliter le travail. Le nettoyage consiste à passer le sol à l’acide et à le rincer abondamment à l’eau claire. N’hésitez pas à renouveler l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que vous obteniez un résultat impeccable.

ParHeloise

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*