Déco Cool / Maison Pratique / 7 conseils à suivre pour aménager son logement en cas de perte de mobilité

7 conseils à suivre pour aménager son logement en cas de perte de mobilité

Perte de mobilite

Avec les années ou après un accident, il peut nous arriver de perdre en mobilité. À ce moment-là que notre maison douillette peut se transformer en véritable parcours du combattant… Voici nos conseils pour aménager et adapter son logement en cas de perte de mobilité.

Conseil n°1 : Se renseigner sur les aides

Qu’elles soient nationales ou régionales, il existe plusieurs aides auxquelles vous avez droit pour vous aider à financer l’installation de certains mobiliers. Aides de l’ANAH, l’Agence Nationale de l’Habitat, aide de la caisse de retraite, aide financière départementale de prestation de compensation du handicap, allocation personnalisée de l’autonomie… Il y en a forcément une qui vous concerne. Renseignez-vous !

Conseil n° 2 : Déménager votre chambre à coucher

Si vous vivez dans une maison ou un appartement en étage, simplifiez-vous le quotidien en déménageant votre chambre à coucher au rez-de-chaussée. Cela vous évitera de monter et de descendre les escaliers plusieurs fois par jour.

Conseil n°3 : Quels équipements acheter en premier

Vous n’aurez pas les mêmes besoins si vous avez perdu en mobilité après un accident ou parce que votre corps ne vous suit plus comme avant, mais, dans tous les cas, il peut être utile d’investir dans :

  • un système de fermeture des volets automatisés ;
  • un système de téléassistance ;
  • des poignées et rampes de sécurité à ventouses ou à visser pour la douche, les toilettes et les marches de la terrasse par exemple…
  • une desserte à roulette ;
  • une barre d’appui pour baignoire ;

Conseil n°4 : Faites appel à un ergothérapeute

Mandaté par certains organismes comme votre caisse de retraite ou indépendant, un ergothérapeute peut intervenir à votre domicile afin d’analyser votre logement, identifier les difficultés de votre logement et déterminer précisément les risques encourus et les solutions adaptées.

Conseil n°5 : Désencombrer les sols

Trébucher sur un objet est vite arrivé, c’est pourquoi il est important de faire le point sur les meubles et objets dont vous n’avez pas vraiment besoin et qui pourraient entraîner une chute s’ils sont mal placés. Faites-vous aider par de la famille ou des amis, vous baisser pour ramasser un objet lourd pouvant être compliqué ou impossible pour vous.

Conseil n°6 : Insistez sur la salle de bains

Entre le type de surface,  souvent du carrelage, et l’humidité qui y règne, la salle de bains peut être une pièce très dangereuse lorsque l’on perd en mobilité. Assurez-vous d’y déposer un tapis anti-dérapant dans la douche et la baignoire, une rampe pour vous accrocher et vous relever, remplacer le rideau de douche par une demi-paroi fixe…

Conseil n°7 : Adaptez l’éclairage

Quand on perd en mobilité, notamment à cause de l’âge, on perd également une partie de son équilibre et de ses réflexes. Pensez donc à soigner votre éclairage, afin de limiter au maximum les risques de chutes ou de maladresse. Pensez à équiper le couloir ou les toilettes d’un détecteur de mouvement, de cette façon, même si vous vous levez la nuit, vous n’aurez pas à chercher l’interrupteur ou à avancer à tâtons dans le noir…

ParLolita F.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*