Déco Cool / Déco Maison Par Pièces / Déco Cuisine : Peinture, Carrelage, Meubles / La crédence de cuisine : faites votre choix !

La crédence de cuisine : faites votre choix !

Autrefois simple nécessité pour protéger un pan de mur des éclaboussures et autres projections de graisse, la crédence a fait peau neuve. Elle se révèle être une décoration stylisée à part entière. Elle se décline en divers matériaux autant que de gammes de décoration.

Dans la cuisine, la crédence est avant tout posée pour protéger les murs et plans de travail. Son entretien doit être simple et efficace pour garantir un bon usage au quotidien. Reste le plaisir des yeux !

Verre

Nouveau venu dans le monde de la crédence : simple, élégant, transparent, il se nettoie d’un coup d’éponge. Il se fait discret entre l’évier et la plaque de cuisson – on songera à vérifier que la crédence est en verre trempé résistant à une source de chaleur proche – et offre une finition sobre qui s’adapte dans n’importe quelle cuisine. On le trouve transparent, teinté.

Inconvénients : son poids, puisque le verre trempé doit être d’une épaisseur minimale de 6 mm. Cela peut poser problème lors d’une pose ou pour le transport. Son prix reste assez élevé. 

Inox

Résolument contemporain, il est l’invité des cuisines modernes et propose un aspect cuisine de professionnel. Il apportera la petite touche de finition impeccable tant recherchée dans cette pièce fonctionnelle. Effet garanti. Qui plus est, en dehors d’être en vogue, l’acier inoxydable s’harmonise bien avec les autres matériaux.

Hygiénique, antibactérien, on le choisit brossé, satiné ou brillant. Son reflet de propreté attractive renforce une vision soignée de la cuisine.

Inconvénients : l’inox se raye au fil du temps et son aspect uniforme trop lisse peut rebuter.

Carrelage

Sans conteste, un chouchou de la crédence, il est résistant et économique. Le carrelage a de sérieux atouts à faire valoir. Les modèles font rêver et attirent le regard. Ils peuvent être façon carreaux grand-mère à fond écru alternés de carreaux décorés d’un fruit ou d’un ustensile de cuisine. Les petits carreaux façon Métro rencontrent une belle cote d’amour avec leur déploiement serré et légèrement bombé. 

Grès cérame résistant, ou carreaux de ciment authentiques, la crédence s’offre alors le luxe de décorer interstices, petites longueurs ou grandes hauteurs.  

Inconvénients : l’encrassement des joints au fil du temps. La pose doit être soignée.

Stratifié

Il passe parfois au second plan dans le choix des crédences : bien à tort, cependant. En effet, ses atouts sont nombreux. Il est étanche, résistant aux rayures et aux chocs. Il est facile à entretenir car le matériau est compatible avec les produits de ménage classiques.

Comme pour la salle de bain, le stratifié offre des panneaux ou des feuilles à coller hydrofuges (traités contre l’humidité) et se découpe au millimètre près selon l’emplacement, ce qui en fait le préféré des cuisinistes.

D’un coût raisonnable, il propose une multitude de coloris et aspects : marbré, pierre, granit, effet bois, moucheté, uni, ardoise 

Inconvénients : il craint les températures au-dessus de 180°C et ne doit pas être placé près d’une plaque de cuisson

Bois

Toujours élégant et paré de son aura naturelle, le bois (hêtre, chêne, teck) de toutes nuances et de tout aspect, conserve un charme authentique. Il permet une décoration chaleureuse et très esthétique.

Inconvénients : le bois craint l’eau et la chaleur, se raye très facilement. Si sa patine le vieillit joliment, elle peut aussi se marquer avec le temps d’un aspect sali qui déçoit.

Plastique

Prêt à l’emploi en rouleau, c’est l’option crédence / décoration / entretien à petit prix… mais avec un bel effet.

Un très bon matériau qui remplit son rôle sans déchoir : le plastique est autoadhésif, autocollant et les amateurs de bricolage peuvent se lancer dans la pose durant un week-end sous le signe de la rénovation de cuisine.

Tous les décors sont proposés et le plastique offre des variations de gammes des plus sobres aux plus graphiques, champêtres ou vintage, toutes tonalités confondues.

Inconvénients : sa résistance est moindre et il peut se décoller sous l’effet de la chaleur ou des lessivages répétés

À lire aussi

Par Danielle P.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*