Déco Cool / Actu Déco / Actu & Tendance Déco / Rosier grimpant : bien le choisir et l’entretenir pour qu’il grandisse

Rosier grimpant : bien le choisir et l’entretenir pour qu’il grandisse

- Publicité -

Cette année, c’est décidé, vous aurez un joli rosier grimpant sur votre terrasse ou bien votre balcon ! Mais comment le choisir ? Quel type de rosier vous faut-il ? Comment faut-il s’en occuper pour qu’il prospère et vous offre de belles fleurs ? Nous répondons à toutes vos questions sur le rosier grimpant…

Un rosier adapté à votre espace

Pour commencer, il vous faudra déterminer l’endroit où vous souhaitez installer votre nouveau rosier grimpant. En effet, en fonction de l’espace disponible, de l’ensoleillement et du support prévu, vous allez être dirigé vers un type de rosier en particulier. Cela peut paraître évident, mais pour planter un rosier grimpant, il faut que l’emplacement dispose d’un treillis, d’un mur en crépis ou d’une pergola sur laquelle votre rosier pourra grimper. Il est d’ailleurs très pratique pour recouvrir un mur un peu triste. Il peut grimper jusqu’à atteindre une hauteur maximale de 3 à 6 mètres, c’est donc un critère à prendre en compte avant de planter un rosier grimpant.

Quel type de rosier grimpant ?

Ca y est, vous savez où vous allez installer votre rosier grimpant ! Il existe des dizaines de variétés de rosiers grimpants, le choix ne va pas être facile…

  • Les rosiers grimpants et remontants ;
  • Les rosiers non-remontants ;
  • Les rosiers anciens ;
  • Les rosiers modernes et grimpants ;

Le rosier dit « non-remontant » ne fleurit qu’une fois, vers la fin du printemps alors que le rosier remontant fleurit tout l’été, si ce sont surtout les roses qui vous intéressent, ce sera donc un choix plus pertinent. Les roses anciennes sont très à la mode et font des fleurs en plein dans la tendance bohème et vintage.

Entretien du rosier grimpant

Vous pouvez planter votre rosier grimpant tout au long de l’année. Et comme il aime le soleil, placez-le dans un coin de votre terrasse bien exposé, au sud ou à l’ouest par exemple. Si vous vivez dans le sud de la France, n’hésitez pas à le placer dans une zone de mi-ombre afin de ne pas voir son feuillage brûler au soleil.

Il vous faudra ensuite simplement tailler ses branches dites « charpentières » une fois par an afin de garantir une refloraison généreuse. N’hésitez pas non plus à le tailler de façon qu’il suive bien le support que vous lui avez prévu. Vous pouvez d’ailleurs « l’aider » en replaçant de temps en temps ses branches dans les trous de votre treillis. Si cela ne suffit pas, vous pouvez tout à fait les fixer avec un morceau de ficelle.

Le rosier grimpant : la sélection de la rédaction

  • Le rosier Aicha ;
  • Le rosier Leverkusen ;
  • Le rosier Ghyslaine de Féligonde ;
  • Le rosier Crown Princess Margareta ;
  • Le rosier Pierre de Ronsard ;
  • Le rosier Awakening.

Que vous choisissiez un rosier ancien, remontant ou non, vous ne pourrez que vous féliciter d’avoir enfin installé la belle plante sur votre terrasse. Optez pour une variété généreuse en fleurs pour vous plonger dans une oasis de fraîcheur et de beauté à chaque sortie sur votre terrasse. Vous pouvez également le cultiver sur un balcon en ville pour une parenthèse végétale toujours bienvenue en milieu urbain !

- Publicité -

À lire aussi

ParLolita F.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*