Déco Cool / Actu Déco / Actu & Tendance Déco / Installer une alarme sans travaux grâce à une alarme en kit

Installer une alarme sans travaux grâce à une alarme en kit

- Publicité -

Avec les cambriolages qui augmentent en nombre ces dernières années, l’installation d’une alarme est devenue incontournable, que ce soit pour les maisons des particuliers que pour les locaux professionnels. De plus en plus de personnes préfèrent se tourner vers des systèmes d’alarme en kit, qui sont souvent plus abordables que les alarmes filaires classiques. Mais leur succès est aussi dû à leur facilité d’installation. En effet, ils ne nécessitent pas de raccordements complexes et évitent de faire appel à des professionnels dont les services engendrent des coûts supplémentaires. Mais pour assurer un bon fonctionnement, il faut mettre en place votre système d’alarme en kit comme il se doit. Voyons ensemble comment faire.

Le matériel nécessaire

Un kit d’alarme est constitué de capteurs et de détecteurs qui seront mis en place à différents emplacements au sein de votre logement ou votre local. Les différents éléments sont connectés entre eux grâce une centrale d’alarme qui sert également de centre de contrôle. Tous les composants communiquent entre eux grâce à un réseau sans fil. Selon les informations qu’elle reçoit, la centrale d’alarme active les moyens de dissuasion choisis : sonores, lumineux, etc.

Le kit est alimenté par des piles alcalines ou au lithium, dont la durée de vie est de 2 ans en moyenne. Le kit peut être complété par divers accessoires tels que des caméras intérieures ou extérieures, une sirène, etc.

Il faut savoir que l’esthétique et l’ergonomie se trouvent au cœur des préoccupations des fabricants. Ainsi, les alarmes de maison sont de plus en plus design et s’intègrent avec discrétion au décor moderne des logements et des locaux professionnels.

Réaliser une étude préalable

Comme on l’a dit plus tôt, l’efficacité de votre système d’alarme dépend non seulement du choix des équipements, mais surtout de leur bonne installation. Il ne suffit donc pas de poser vos détecteurs de mouvements n’importe où. Pour éviter que votre alarme ne sonne à tout va ou que quelque chose perturbe le signal, le choix de l’emplacement est primordial.

Avant de commencer l’installation à proprement parler, il va alors falloir réaliser une étude des risques d’intrusion selon la disposition des pièces et des accès. En effet, chaque maison et chaque local est unique. Le côté positif est que vous êtes libre de réaliser une surveillance à la carte. Vous n’êtes donc pas obligé d’équiper toute la maison, mais seulement le rez-de-chaussée et le garage si vous le souhaitez.

Pour les détecteurs périmétriques qui réagissent aux tentatives d’intrusion, il faut les placer sur les fenêtres et les portes donnant sur l’extérieur, perpendiculairement à la zone de surveillance, en veillant à ce que leur champ d’action ne se croise pas. On les installe généralement dans les chambres, le hall d’entrée, la salle de bains et la cuisine.

Les détecteurs volumétriques à cellule infrarouge, détectant les corps en mouvement dans leur champ de couverture, s’installent quant à eux dans le séjour, le garage et les zones de passage obligé.

L’installation à proprement parler

Les détecteurs d’intrusion

Commencez par les détecteurs d’intrusion, en les équipant avant tout de leurs piles. Une fois l’initialisation terminée, vous pourrez commencer à les fixer. Réalisez au préalable des repères de positionnement pour faciliter l’installation.

Si vous avez acheté des modèles de détecteur à contact magnétique, fixez le détecteur sur la traverse haute du dormant et l’aimant sur l’ouvrant en dessus. Pour les autres types de détecteurs, constitués d’un seul élément, fixez-les sur la partie mobile des menuiseries. Selon les modèles, cela peut se faire à l’aide de visses ou d’adhésif.

Les détecteurs de mouvements

Quant aux détecteurs de mouvements, il faut les placer dans un angle des zones de passage obligé, telles que le séjour ou encore les couloirs. La hauteur de pose est d’au moins 2 m du sol. À environ 2,40 m, l’appareil pourra détecter tous les mouvements sur 12 à 13 m. Sur un plan horizontal, l’angle de couverture varie de 90 à 140°C.

Rassurez-vous, les détecteurs de mouvements ont été pensés pour être insensibles aux animaux domestiques. Aucun risque que l’alarme se déclenche à chaque fois que votre chat ou chien passe par là.

Il est aussi à noter que les détecteurs à infrarouge sont sensibles aux variations de température. Évitez alors de les diriger vers les fenêtres, les portes intérieures et les zones de chaleur comme la cheminée ou le chauffage.

Le boîtier central

Enfin, le boîtier central doit être positionné dans un emplacement discret non visible depuis les fenêtres. Commencez par mettre les piles et fixez la centrale par chevillage ou vissage sur le mur. Il est préférable de la positionner à hauteur de la poitrine, afin de faciliter l’utilisation du clavier de commande et la lecture des informations.

Le paramétrage de l’installation

C’est la dernière étape pour que votre système d’alarme en kit soit pleinement fonctionnel. Une fois les piles insérées dans votre boîtier central, appuyez sur le bouton d’initialisation. Une fois l’écran allumé, sélectionnez une langue.

La plupart du temps, les éléments de kit d’alarme sont déjà programmés à l’avance pour faciliter la vie aux utilisateurs. Il ne vous restera alors qu’à changer le code de base par un code personnalisé, puis à réaliser un test de fonctionnement, en suivant la notice fournie.

Dans certains cas, il vous est possible de télécharger l’application correspondant à l’alarme, qui pourra alors vous guider pendant toute l’installation. Et pour une alarme connectée, elle vous demandera de lier la base d’alarme à votre box internet. Elle vous guidera ensuite pour l’appairage de chaque élément composant votre système d’alarme.

Un système flexible

L’autre gros avantage d’un kit d’alarme sans fil est sa flexibilité. En effet, il est possible d’ajouter une caméra de surveillance, un détecteur de mouvements ou encore un détecteur de fumée supplémentaire, selon l’évolution de vos besoins.

Pour mettre en place un nouvel équipement, vous n’aurez pas à creuser des saignées dans les murs. Vous pourrez l’installer à l’endroit désiré à l’aide de quelques vis puis le connecter au reste du système.

Il est également très pratique au cours d’un déménagement puisqu’il est aussi facile à installer qu’à démonter. Vous n’aurez alors qu’à boucher les trous pour remettre les murs dans leur état initial.

Il vous suffira d’une journée pour réaliser l’installation. Une fois qu’elle est achevée, il ne vous restera plus qu’à actionner les différents détecteurs pour profiter d’une maison désormais plus sécuritaire.

- Publicité -

À lire aussi

ParLucie

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*