Opter pour deux sols dans une pièce

- Publicité -

S’il est une matière qui prête à toutes les envies en matière de revêtement de sol, c’est le carrelage.

Carreaux de ciment ou grès cérame, petites tomettes provençales, grandes dalles modernes, décor marbre ou ethnique, teintes et modèles se pressent pour satisfaire toutes nos envies ! Taille, forme, graphisme… mais surtout : résistance, longévité. What else ? 

Ce bel engouement pour une matière indémodable vient du fait qu’elle s’adapte aujourd’hui à tous les habitats et confère à chaque pièce sa personnalité.

Facile d’entretien, le carrelage est le premier choix  pour un habitat qui réclame un usage quotidien sans prises de têtes et une déco qui soit adaptable. Pour autant, on peut avoir envie d’un peu d’originalité en choisissant deux carrelages différents ou oser marier du carrelage et du parquet !

Comment choisir le binôme idéal  ?

Mixer les tonalités dans une seule pièce ?

Gage d’originalité, marier deux tonalités, deux types de décor donnera une plus-value à votre surface au sol.

L’essentiel est d’évaluer la luminosité de la pièce : quelles sont les ouvertures, petite fenêtre ou baie vitrée, puits de lumière… Si celle-ci reçoit peu de lumière naturelle, une tonalité claire, naturelle dans les gammes s’harmonisera avec des décrochages dans un esprit parquet. Vous pouvez aussi choisir des variantes astucieusement évaluées, façon mosaïque chinée, dans des accords chauds et peu de motifs : du meilleur effet sans désavantager l’ensemble.

A éviter : les coloris et décors trop contrastés dans un espace minima (crème/bleu roy, grandes dalles sobres/ dallages effets 3 D) ! L’effet kaléidoscope ne mettra pas votre pièce en valeur, qui gardera une impression fourre-tout dérangeante. 

Où pour marier deux types de carreaux ?

Dans toutes les pièces ! Y compris un long couloir sombre que l’on pourra cheminer avec deux vagues de carrelage clairs/chauds qui accentueront sa ligne maximale. Privilégiez des petits carreaux afin d’optimiser le rendu de fin de travaux.

La cuisine

Souvent, c’est la première pièce qui bénéficie de ce revêtement supportant stoïquement les allers-venues peu délicates de la famille ! A lui de récolter les bonnes bases qui donneront envie de cuisiner mieux et s’y attarder plus ! De l’audace autant que de la fantaisie dans cette surface où cohabitent les éléments et meubles de rangements, ainsi que les murs peints ou déjà pourvus, de crédence, peinture, papier peint, voire de parties carrelées.

A éviter : le noir ou les teintes trop froides qui cassent l’ambiance conviviale du lieu mais peuvent s’envisager pour souligner une touche ou une bordure dans le mariage envisagé. Si c’est un premier revêtement, vous avez toute latitude pour anticiper, a contrario, la déco murale en harmonie. Dans un espace déjà emménagé, un professionnel vous conseillera de déplacer ce qui peut l’être afin d’obtenir une unité de sol maxima qui s’insère sous les meubles bas. Tenez compte de l’environnement que vous conservez.

Le carreau de ciment est superbe mais il réagit mal à des chutes ou heurts répétés. Plus fragile que le grès cérame à toute épreuve.

Osez : Les décalages entre sable, terracotta, et verts toniques ou jaune peps qui sont des atouts fraîcheur très sympas pour valoriser cet espace journalier. La cuisine se doit d’être la plus lumineuse possible, tant pour l’aspect pratique que pour le plaisir visuel.

On retrouve souvent deux sols différents pour découper l’espace. Par exemple, osez le carrelage dans la zone d’un îlot central qui sert de plan de travail et de table pour les repas et du parquet pour le reste de la cuisine. L’espace restauration sera délimité et mis en valeur au centre de la pièce. Cette disposition est souvent utilisée pour une cuisine ouverte !

La salle de bains : le paradis du carrelage !

Elle est le rendez-vous des heures de pointe journalières, et l’espace cocooning du week-end ! Pièce importante de l’habitat, il faut prévoir une décoration harmonieuse et qui plaise du premier regard. Encore une fois, vous pouvez utiliser l’alternance de carrelages ou de matériau (carrelage et parquet) pour découper la pièce. Choisissez un sol différent pour les toilettes quand elles sont dans la salle de bain. Plus la séparation est graphique, plus elle est jolie et originale !

Tout dépend, ici aussi, de la superficie et de la luminosité. Si la pièce est aveugle, ou si l’ouverture d’une fenêtre doit être prise en compte.  Un atout phare : les tonalités peuvent, au préalable, être visualisées en une application 3D chez certains artisans ou rayons spécialisés en grande surface. Cela permet de rassurer et de faire des choix plus sûrs. Vous obtiendrez un visuel indispensable avant de vous choisir les harmonies ou les contrastes qui créeront l’ambiance de la pièce.

Notre conseil : plus vous chercherez, plus vous serez dépassé par la multitude de modèles et de spécificités, autant que d’écarts de prix ! Pensez à utiliser une application gratuite qui permet de se projeter en testant vos idées. N’hésitez pas à poser des questions à des professionnels pour vérifier la faisabilité de votre projet !

- Publicité -

À lire aussi

ParDanielle P.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*