Déco Cool / Idées Déco Maison / Astuce Déco Maison et Bricolage Facile / 7 Astuces pour réussir sa peinture des murs et plafond

7 Astuces pour réussir sa peinture des murs et plafond

Conseils pour repeindre facilement murs et plafond et réussir ses travaux peinture

Réussir à peindre soi-même c’est choisir la bonne peinture, le bon pinceau et rouleau, protéger son chantier et bien préparer les murs et le plafond à repeindre. Bon, pour que le résultat soit optimal cela exige de prendre quelques précautions de préparation, d’application et bien sûr de choisir la qualité de peinture adaptée à la nature du support à repeindre. Découvrez comment faire avec nos 7 Astuces pour réussir comme un pro vos travaux de peinture.

Comment peindre soi-même avec succès

1- Choisir la bonne peinture

Vous avez deux types de peinture pour la maison  :

  • La peinture glycéro, souvent appelée peinture à l’huile, c’est une peinture à base de solvants. Elle a longtemps été mise en avant pour ses caractéristiques de résistance dans le temps et aux actions de lessivage. Qui dit solvants dit produits chimiques, donc pollution. La dilution de la peinture ainsi que le nettoyage des pinceaux se fait avec du white spirit. C’est une base de peinture qui exige, du fait de ses composants, un temps de séchage long et impose des odeurs fortes et persistantes le temps du séchage et un peu plus.
  • La peinture acrylique, une peinture à l’eau. Elle présente l’avantage de ne polluer ni l’environnement ni vous-même. La peinture acrylique a un temps  de séchage réduit, 30mn en moyenne pour être recouverte et 4 à 6 heures pour être complément sèche. Longtemps dénigrée pour sa durée de vie plus courte que la peinture glycéro et sa fragilité au lessivage, les techniques de fabrication lui permettent aujourd’hui de rivaliser à grand renfort de succès avec la peinture glycéro. Par ailleurs, contrairement au  passé, l’argument de sa fragilité de tenue dans le temps ne tient plus, d’une part parce que sa composition la rend aujourd’hui très résistante, d’autre part, de nos jours la déco d’une pièce est changée beaucoup plus souvent ce qui permet de faire vivre correctement un support peint avec une peinture à l’eau avant qu’elle présente des signes de détérioration. L’acrylique se dilue à l’eau et le nettoyage du matériel de peinture se fait à l’eau et au savon.

2- Bien choisir la finition de la peinture

Peinture mate, satin, brillant… Vous lisez souvent ces termes sur le site lorsque l’on vous présente une peinture ou des photos de réalisations. Pour décrypter ce vocabulaire un peu barbare quand il s’applique à la peinture murale, rentrons dans le détail :

  • La peinture finition mate a un rendu qualifié profond. C’est un aspect peinture idéal pour une chambre d’adulte, le salon et les pièces qui ne sont pas sollicités aux chocs (chambre d’enfant) aux graisses (cuisine) et à l’humidité (salle de bain) La finition mate a le pouvoir de dissimuler les imperfections du mur (ce qui évite le passage d’un enduit avant peinture). Le support peint avec une finition mate peut être lavé à l’eau claire et au savon doux sans altération de la couleur. Le lessivage est possible pour certaines peintures mates selon les fabricants mais la modération reste de mise. Il est a noter que certaines marques de peinture proposent aujourd’hui des peintures cuisine & bain en finition mate lessivable, Farrow & Ball, Dulux Valentine, V33.
  • La peinture finition satin est la peinture qui présente plus de souplesse d’affectation aujourd’hui puisqu’elle est lessivable y compris en peinture acrylique ce qui en fait une finition qui peut être appliquée tant pour les pièces jours que les pièces d’eau. Avec cette finition, une préparation du support est indispensable afin d’éliminer tous les petits défauts du mur. Dans le cas contraire, ces défauts seront amplifiés par la semi-brillance de la peinture et par les éclairages naturels ou artificiels.
  • La peinture finition brillante, aussi appelée laque, offre un tendu brillant voir réfléchissant. Elle est souvent utilisée dans la cuisine, sur un pan de mur dans le salon pour faire opposition à une peinture mate, et pour repeindre un meuble pour un effet miroir très déco. Son application exige une une préparation du mur et une application soignée voir méticuleuse pour obtenir l’effet attendu. En clair cette finition brillante est à utiliser uniquement si vous l’avez déjà employée avec succès.

3 – Bien calculer la quantité de peinture nécessaire à ses travaux

Lorsque vous achetez une peinture, vous sont proposées des peintures dites monocouches et les autres. Il peut être très tendant de se dire –  » Ouais super ! Une couche et c’est fini ! » Réfléchissez bien avant de tomber dans la tentation. Les peintures dites monocouches requièrent souvent une deuxième application pour un rendu parfait. Donc, partant du fait que vous aurez deux couches de peinture à appliquer, vous devez mesurer la surface totale à peindre que vous multiplierez par deux pour obtenir votre surface totale. Sur les pots de peinture est mentionné (c’est obligatoire) le rendement au M2 . Une simple opération et vous aurez la quantité de peinture nécessaire. Pour ceux que les mathématiques rebutent, une calculette bien pratique résoud le problème.

4 – Tester sa couleur de peinture avant d’acheter

Vous rêvez d’une couleur de peinture ou vous hésitez sur le choix des couleurs ?

  • Dans le premier cas, il est conseillé de se procurer un échantillon de peinture (beaucoup de marques en proposent en petits pots testeurs) pour voir comment la couleur se comporte et varie aux différentes conditions d’exposition, de luminosité de la pièce. ( la couleur n’aura pas le même rendu selon que le mur est face à une fenêtre ou si il est dans un espace qui ne reçoit pas la lumière).
  • Dans le deuxième cas, utiliser un simulateur de couleurs peinture est très pratique pour tester son projet en passant en revue différentes harmonies de couleurs. Vous pouvez même le faire à partir d’une photo de la pièce à repeindre pour un test quasi en situation réelle.
  • Une fois la sélection couleur faite, mettez en pratique le premier cas.
    bien choisir ses pinceaux et rouleaux à peindre pour réussir sa peinture

5 – Choisir le bon matériel de peinture

Le réflexe lorsque l’on entame un chantier de peinture est de ressortir les pinceaux et rouleaux rangés dans le garage. Cela peut être une solution si, et seulement si, vous les avez rangés après un nettoyage parfait à la fin de vos derniers travaux de peinture et stockés correctement. Mais, compte tenu de la dépense que représente l’achat d’un pinceau à réchampir (pour peindre les angles, bas et hauts de murs) d’un gros pinceau pour les boiseries et d’un rouleau à peindre, pour la qualité du résultat il est préférable de peindre avec du matériel neuf. Par ailleurs, certaines peintures recommandent l’utilisation d’un rouleau à peindre adapté (poils longs, ras, rouleau mousse…). Recommandation que nous vous invitons à suivre, toujours pour la qualité du résultat final.

6 – Bien préparer les murs avant de peindre

Comme on l’a dit plus haut, la nouvelle peinture ne cachera pas les imperfections du style fissures ou trous dans le mur . Il est donc indispensable de les réparer avant de commencer à peindre. Muni d’un enduit de rebouchage fin et d’un couteau à peindre vous ferez disparaître tous les petits trous et les micro fissures. Une fois l’enduit sec, poncez avec un papier abrasif fin pour lisser la surface du mur. Si les trous et fissures sont nombreux, il peut être judicieux d’enduire le mur dans son intégralité. Autre solution, l’enduit de lissage à appliquer au rouleau sur l’ensemble du mur qui est souvent plus  pratique et rapide lorsqu’il faut éliminer tous les imperfections sur un mur.

7 – Bien protéger le sol et les vitres avant son chantier de peinture

Sol, meubles et vitres doivent être protégés des coups de pinceaux malheureux et des projections inévitables de peinture. Pour cela, équipez-vous de bâches plastiques jetables (quelques euros) en vente au rayon accessoires peinture maison dans les grandes surfaces de bricolage.

  • Protection du sol : Etendez une bâche que vous fixez à l’aide d’un ruban adhésif sur tout le pourtour de la pièce. Les mêmes bâches servent à protéger les meubles qui restent dans la pièce le temps du chantier.
  • Pour protéger les vitres, fixez un ruban à peindre adhésif sur tous les bords du verre.
  • Pour les prises électriques, la meilleure solution est de retirer les caches le temps des travaux, ce qui donne l’occasion de les nettoyer avant de les replacer sur le mur, les travaux peinture terminés.

À lire aussi

Par Marie Goguet

Besoin d'un conseil déco avant de vous lancer ? il vous suffit de poser votre question dans les commentaires pour obtenir de l'aide ! Une description la plus précise possible de votre pièce, la couleur des murs, la nature du revêtement de sol et sa couleur, le style des meubles, la luminosité de la pièce et sa surface, sont des indices importants pour vous conseiller au plus près de votre question.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués par un *

*